Les Papiers d’Aspern

et sept autres nouvelles

Auteur : James, Henry

Traducteur : Pavans, Jean

collection :

date de parution : 14 octobre 2010

Nouvelles traduites, organisées et présentées par Jean Pavans.

11,5 x 16,5 cm. 480 p. 16,25 €.

Collection : Minos.

ISBN : 978-2-7291-1904-1

L’Italie

Compagnons de voyage, 1870 ; Autour d’Isella, 1871 ; La Madone de l’avenir, 1873 ; Le Dernier des Valerii, 1874 ; Adina, 1874 ; Retour à Florence, 1879 ; Les Papiers d’Aspern, 1888 ; La Solution, 1889.


En 1869, Henry James fait son premier séjour d’adulte en Italie. Découvrant Rome, il s’écrie : « Enfin, cette fois, je vis ! » Il compose alors toute une série de nouvelles où des anecdotes captivantes et savoureuses sont pour lui l’occasion d’exprimer son profond amour, amour de toute une vie, pour « la bienheureuse Péninsule », où règne la beauté visuelle, et où « la plante humaine pousse plus vigoureusement que partout ailleurs au monde ». _
Nous les avons groupées dans ce « Minos » sur l’Italie, qui parcourt Rome, Florence, et la campagne, et qui surtout comporte un de ses chefs-d’œuvre les plus célèbres et les plus élaborés, Les Papiers d’Aspern, où se trouve une merveilleuse évocation de Venise. Nous aurions pu le ranger dans le « Minos » sur la vie littéraire, ou dans le « Minos » sur les « étranges messieurs ». Mais c’est le propre de ces nouvelles majeures que d’orchestrer une grande richesse de thèmes, et nous avons donc ici choisi de donner la préséance au thème de Venise, royaume sur terre du « passé sensible ».

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion