L’Œil interminable

Auteur : Aumont, Jacques

collection :

date de parution : 15 novembre 2007

Essai.

13 x 20 cm. 352 p. 20,30 €.

Collection : Les Essais.

ISBN : 978-2-7291-1711-5

De la peinture est née la photographie (qui a libéré la peinture de son obligation de réalisme), les deux pratiques ayant en commun la notion de cadre, et donc de composition par rapport au cadre. De la photographie est né le cinéma. Il s’agit toujours de rendre un monde à trois dimensions dans un espace à deux dimensions, mais, déjà, les choses se compliquent. Jusqu’à quel point le cinéma est-il de la peinture en mouvement ? Ces quelques questions, à l’usage des dissertations de terminale, pourraient servir de prolégomènes à ce livre autrement ambitieux. Si cinéma et peinture entretiennent malgré tout des rapports (il suffit de voir, sans remonter à La Kermesse héroïque, comment certains plans de Cyrano de Bergerac ont été pensés par rapport à des références picturales), la caméra n’est pas un pinceau ni le film un tableau. En théoricien, Jacques Aumont nous entraîne de Claude Gelée dit Le Lorrain à Godard et de Bazin à Rudolf Arnheim. Ce livre devenu un classique n’était plus disponible en librairie depuis longtemps, le revoilà.

les autres ouvrages de Jacques Aumont :

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion