Michel Waldberg

Prix Roger Caillois 2001 pour l’ensemble de son œuvre. Né en 1940, Michel Waldberg est le fils de Patrick Waldberg, écrivain, et d’Isabelle Waldberg, sculpteur. Poète, prosateur, essayiste, polémiste redoutable, traducteur de Lowry et de Philip Roth, il est un écrivain « complet ». Son mépris des modes et de l’agitation parisienne l’a maintenu longtemps loin de la capitale. Son retour, à la périphérie, près des « gisants » de Saint-Denis, lui permet d’achever plusieurs livres.

La Différence a publié de lui :
POÈMES
Vivant ou mort, 1979.
Wagon-foudre, suivi de Toccatas fortes, 1984.
ROMANS
La Boîte verte, 1995.
LE PEU DE RÉALITÉ ILa Forêt sans arbre, 1989, deuxième édition 2000.
LE PEU DE RÉALITÉ II La Veste de fer, 2000.
Mort d’un chien, 2000.
La Caissière, 2001.
ESSAI
Un zeste de zen, 1984, deuxième édition 1990.
Gurdjieff hors les murs, 1974, deuxième édition 2001.
La Parole putanisée, 2002.
SUR LA PEINTURE
Pomar – Peintures, 1989.
Pomar, 1991. Isabelle Waldberg, 1992.
Joan Mitchell, 1992, deuxième édition 1999.
Jean-Baptiste Sécheret, 2000.
Júlio Pomar, Catalogue raisonné II, 2001.

les ouvrages de cet auteur :


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion