Douleurs paysannes

Auteur : Bille, S. Corinna

collection :

date de parution : 1er juin 1995

Nouvelles.

Préface de Maurice Zermatten

13 × 20 cm. 216 p. 15,20 €.

Collection : Sept cents ans de littérature en Suisse romande.

ISBN : 978-2-7291-1087-1

Corinna Bille était la fille du peintre suisse Edmond Bille, qui avait choisi d’habiter Sierre, dans le Valais, la haute vallée alpine du Rhône. « S. Corinna Bille » sera le nom de plume de Stéphanie Bille, en hommage à Corin, le nom du village de sa mère. Dans le « Paradou », château d’industrie excentrique, fastueusement accordé au goût « artiste » fin-de-siècle, Corinna grandit parmi les visiteurs de taille : Romain Rolland, Panaït Istrati, Pierre Jean Jouve entre autres. Après avoir cherché sa voie difficile à travers les pensionnats, les écoles, les capitales, quelques petites fonctions dans le cinéma, suivies d’un mariage sans joie avec un acteur de l’époque, Corinna, alitée par la tuberculose en 1936, se met à écrire des nouvelles. « Une vague de livres qui montait » dira Maurice Chappaz (qui deviendra son mari). Elle publiera une dizaine de recueils, dont Douleurs paysannes est le premier. La Demoiselle sauvage recevra la première bourse de la nouvelle donnée par l’Académie Goncourt en 1975.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion