Ladislav Klíma, Œuvres complètes volume II

Dieu le ver, Correspondance 1905-1928

Auteur : Klíma, Ladislav

Traducteur : Abrams, Erika

collection :

date de parution : 21 janvier 2005

Traduit du tchèque et de l’allemend, annoté et présenté par Erika Abrams.

16,5 x 23 cm. 790 p. 40,55 €.

Collection : Œuvres complètes.

ISBN : 978-2-7291-1541-8

Complémentaire du carnet de bord reconstitué il y a quatre ans en tant que Tout, la correspondance que le lecteur français découvrira ici est le fruit d’une folie. Soit dit sans préjuger du jugement que les uns ou les autres porteront sur l’impossible apostolat du solipsiste apostat, aux prises, dans ces pages, avec son prochain, il fallait à tout le moins de l’idée fixe pour reprendre, à distance, à contre-courant des caprices de l’histoire et des vents politiques, la collecte de vieux papiers dont personne ne s’était soucié depuis l’année des accords de Munich. Folie ou passion, longue patience et course poursuite – perdue de justesse – contre la mort des derniers survivants dispersés entre trois continents, le jeu en valait la chandelle. Le résultat est là  : trois cent soixante-dix-huit lettres à une vingtaine de destinataires, amis ou amantes, proches ou fantoches, qui nous conduisent de la première réaction du monde extérieur au Monde comme conscience et comme rien en 1905 jusqu’à la négation logique de la dernière maladie. Billets de deux lignes ou opuscules de cinquante pages, lettres-cours de philosophie pratique ou romans intimes, d’amour, de mendicité ou de beuverie, lettres-provocations, exercices de style, commentaires sur Stendhal et Voltaire, la Rome antique, la dysenterie et la thermodynamique, cabotines, propagandesques, pragmatiques ou sans autre objet que le pur hédonisme de l’écrit, l’ensemble, en majeure partie inédit en tchèque, ne ressemble, au meilleur sens du terme, à « rien ». Tout un monde donc, au sein duquel le contrepoint fourni par la présence-absence de l’autre donne à entendre quelques-uns des textes non seulement les plus amphibies, mais littérairement les plus achevés et les plus innovateurs de toute l’œuvre de Klíma et, en tant que tout, l’expression la plus parlante de son « contradictionisme ».

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion