Je suis la volonté absolue

autobiographie(s)

Auteur : Klíma, Ladislav

Traducteur : Abrams, Erika

collection :

date de parution : 27 septembre 2012

Postface de Jan Patočka.
Traduit du tchèque par Erika Abrams.
Essai
13 x 20 cm. 336 p. 19 €
Lire et Relire
ISBN : 978-2-7291-1990-4

Publiés pour la première fois en 1984 par les Éditions Café-Clima, Je suis la volonté absolue fut le titre qui introduisit le nom de Klíma auprès du public français.
Sont retenus ici les écrits qui se tiennent à cheval entre l’écrit et le vécu. En dehors de la partie proprement romanesque de l’œuvre, ces morceaux choisis sont parmi les plus importants et les plus intrigants. Ils suivent l’ordre chronologique, en dehors de l’Autobiographie et de la postface de Patočka qui s’intéressa à Klíma dès 1937. La traduction, en revanche, n’est plus la même que celle d’il y a trente ans, ayant été revue par Erika Abrams d’après des manuscrits inaccessibles alors. C’est à son travail infatigable que l’on doit l’exhumation, l’établissement des textes, et leur traduction.
« À l’inverse de Nietzsche, écrivait Philippe Petit dans Le Monde en 1988, qui généralise l’apparence et fond l’être dans le devenir, Klíma généralise le scepticisme et fabrique l’illusion. La finitude, et les oppositions qu’elle engendre, est une invention philosophique qui empêche l’homme de satisfaire sa volonté divine. Klíma dénie le droit de la philosophie de fonder le réel, comme il dénie le droit de Masaryk de fonder l’État tchèque. Un tel culot est inévitablement suicidaire mais il n’est pas sans effet dans l’histoire de la maladie européenne. Les aventures de la transcendance s’épuisent avec ce penseur hors du commun. » « L’étron tombé du cul d’un bûcheron, écrivait-il, a plus de valeur que toute intelligentsia tchèque. »

mots associés

Dans les médias


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion