Ipoustéguy – Chirurgie

Auteur : Monnin, Françoise

collection :

date de parution : 20 avril 2006

Album.

Texte de Françoise Monnin.

27 × 21 cm. 96 p. 20,30 €.

Hors collection.

ISBN : 978-2-7291-1603-3

Dans les années 1967-68, Ipoustéguy s’attaque à une série de grandes toiles avec le choix constant d’un soutien horizontal qui rappelle la posture de prédilection des cadavres et des amants. Le corps humain qu’il a traité maintes et maintes fois en sculpture est évoqué ici en peinture. L’extroversion du dessin, son relief, s’inscrit sur une surface avec des modulations proches de la transparence, où se plaquent des figures violentes, opaques et crûment colorées. « Saillants, surfaces planes, fractures... c’est, en toute chose, dès l’abord, ce qui me frappe, dit-il, de même que « le blanc omniprésent, que j’ai retrouvé peu après dans les marbres de Carrare ». « À revoir mes peintures aujourd’hui, je m’étonne de la discontinuité du trait qui amène à une sorte d’“impressionnisme” de la forme. Claude Homs, un de mes amis, a baptisé cela “transréalisme”.

Comme la plupart des plasticiens, révélateurs d’émotions, je dois restituer la pensée avec la seule matière, matière dans ce cas picturale. » Il a divisé ces peintures en trois groupes, intitulés Chirurgies, Au sein du plaisir et, non sans humour parce qu’un visiteur les trouvait inabouties et disait que « ce qui n’est pas abouti n’existe pas », Portraits de mon inexistence.

Jamais reproduites dans aucun livre, jamais exposées, ces peintures, pan entier de l’œuvre d’Ipoustéguy jusqu’à aujourd’hui inconnu, est une véritable révélation.

les autres ouvrages de Françoise Monnin :

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion