La Corse entre la liberté et la terreur

Auteur : Gil, José

collection :

date de parution : 18 juin 1991

Prix des Libraires Corses 1984

Essai.

15 × 23,1 cm. 280 p. 18,55 €.

Collection : Mobile Matière.

ISBN : 978-2-7291-0706-2

José Gil s’écarte délibérément de la tradition de la plupart des ouvrages sur la Corse. Choisissant l’approche ethnologique, il examine les structures et la dynamique des systèmes politiques, donnant une place primordiale à l’étude de la violence – violence sociale et violence politique, qui sont des éléments permanents de la société corse. À partir de l’examen des luttes factionnelles et des luttes patriotiques, de la vendetta et du banditisme, de l’art de la guerre et du sentiment de l’honneur, il montre combien l’usage de la force fut la condition d’une certaine liberté et comment celui de la violence est devenu la condition de la terreur. À travers l’analyse de l’un des systèmes politiques dominants : “le clanisme”, en tant que “machine qui fonctionne à la violence et à la terreur” il dégage les mécanismes qui ont transformé cette société aux puissantes traditions libertaires en une population soumise à un vaste système de servitude. Dans ses conclusions portant sur le “statut particulier” de l’île et sur la résurgence du nationalisme, il oblige à une reconsidération fondamentale des conditions de l’exercice de la démocratie en Corse. La présente édition est enrichie d’une préface et de l’essai, devenu désormais un classique sur la question, La Puissance d’un peuple.


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion