L’Âge du furieux

une légende dorée de l’excès en littérature

Auteur : Lepère, Pierre

collection :

date de parution : 24 août 2006

Essai.

11,5 × 16,5 cm. 288 p. 9,15 €.

Collection : Minos.

ISBN : 978-2-7291-1636-1

« Ennemis de la modération, certains écrivains ne travaillent que dans la fièvre. Et cela fait dire aux dames des quartiers tranquilles que ces gens sont des “exaltés”. Cioran les résume tous quand il affirme n’avoir pas “écrit une seule ligne à température normale” et autrement que “dans un climat de règlement de comptes”. Car c’est l’idée de mourir qui échauffe l’esprit de ces auteurs et les rend furieux. Le plus souvent, l’espèce humaine s’efforce de ne pas y penser. Mais eux ne décolèrent pas. Jugeant la plaisanterie très mauvaise, ils ressassent ou remâchent leur mécontentement... Pierre Lepère a répertorié, de 1532 à 1859, une grande partie de ces “véhéments” ou de ces “frénétiques” pour lesquels les livres étaient des “insomnies”. Il a voulu “rédiger une légende de l’excès, à partir d’existences contradictoires, placées sous le signe de l’éclair, de la fureur et du choc”. À vrai dire, Pierre Lepère s’occupe surtout des “figurants” de notre histoire littéraire. Le prolétariat ou le “petit peuple” de nos manuels... »
François Bott, Le Monde des livres.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion