Le Crime du Padre Amaro

Auteur : Queiroz, Eça de

Traducteur : Girodon, Jean

collection :

date de parution : 16 mai 2007

Roman traduit du portugais, préfacé et annoté par Jean Girodon.

11,5 × 16,5 cm. 640 p. 15,20 €.

Collection : Minos.

ISBN : 978-2-7291-1684-2

Écrit en trois versions successives, la dernière en 1880, Le Crime du Padre Amaro présente d’évidentes parentés avec Madame Bovary de Flaubert pour la description du microcosme d’une petite ville de province et avec La Faute de l’abbé Mouret de Zola. Le sujet est, en effet, apparemment le même : la liaison d’un prêtre avec une jeune fille. Mais, chez Queiroz, le Padre Amaro est un séducteur conscient et cynique, incarnation de l’hypocrisie religieuse et sociale de son temps. Le roman est violemment anticlérical. Il reflète le drame intime de l’auteur, celui de sa naissance illégitime (ses parents ne le reconnaîtront qu’à l’âge de quanrante ans), et un rapport ambigu avec la « bonne société ». Un ton acerbe, très ironique contrebalance des pages d’un lyrisme échevelé. « Derrière la caricature, apparaît, soigneusement camouflée, une grande finesse psychologique », écraivait dans le monde Jacques Bonnet, lors de la première parution en 1985. Un des grands romans de la littérature portugaise.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion