L’Impardonnable

suivi de Petit traité de la dilatation du moi

Auteur : Worms, Jeannine

collection :

date de parution : 1987

Essais.

13 × 20 cm. 200 p. 11,55 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-0231-9

L’IMPARDONNABLE ?

Impardonnable, en effet, de nous avoir donné une amorce d’intelligence, de quoi souhaiter la toute intelligence, quand la nôtre est atrophiée ; une escarbille d’amour, de quoi rêver d’amour totales, alors que les nôtres flétrissent et passent ; un atome de vie, de quoi vouloir de toutes nos fibres « pérseverer dans notre être », tandis que nous sommes destinés à crever. Sort abominable imaginé par un démon ivre au sortir d’une ripaille.
Telle est l’analyse de Jeannine Worms, proche, par sa lucidité, de celle du bouddhisme ; mais elle s’en démarque car, loin de croire à la réincarnation et à quelque doucereuse « délivrance », elle ne songe qu’à se venger, à défier la mort qui, dit-elle, nous encercle et se mêle à nous. Pour cela elle nous invite à « vouloir vouloir », seule liberté dont nous disposions.
Cette lucidité et ce goût fervent de la vie, c’est ce qui pousse si souvent Jeannine Worms vers le théâtre, où ce goût s’exprime avec le plus de force. Mais là, loin de plonger dans de sombres drames, elle verse dans le comique car, de Molière à Woody Allen, il ne provient jamais que de l’acuité de l’observation.
Essais, théâtre, deux versants d’une même source : le partage des eaux.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion