Genèse 0

Auteur : Nicou, Isabelle

collection :

date de parution : 3 mai 2007

Roman.

12,8 × 20 cm. 112 p. 12,15 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-1681-1

« Je sais déjà ce qui se trame au plus chaud de mon ventre. Je le sais. J’attends simplement le bon moment pour me l’avouer à moi-même, me prendre à part dans la salle de bain et me tancer en pouffant. Comme on prend un enfant entre quatre-z-yeux pour lui dire que cette bêtise... cette bêtise... non mais cette bêtise !... tout en se retenant de rire. » Davantage que l’avortement qu’elle projette, c’est le statut de l’importun qui croît dans ses chairs que ressasse Élisabeth. Où commence-t-il et où finit-elle ? Sur le fil de cette impossible frontière s’enkyste la voix d’un « dybbuk », d’une « chose » parasite qui comble et menace tout ensemble. À l’extrême de ce lieu, rien ne fait plus signe pour la jeune femme sinon une solitude inlassablement contaminée par la présence fantasmée des femmes de son lignage, la résurgence de quelques vers issus de la pièce de théâtre qu’elle interprète, quelques mots empruntés au vocabulaire médical, quelques figures tutélaires telle l’Immaculée Conception ou Lilith l’implacable tueuse de nourrissons. Tandis que la chimie abortive fait son œuvre, Élisabeth rêve d’investir une place de parole vierge, et moins d’éliminer le parasite en elle que de le garder pour toujours en son sein pour mieux l’y faire chanter selon son désir. Jouir, enfin, sans avoir à se figurer une altérité ; jouir de la puissance inouïe du corps féminin, de sa puissance pure, sans reproductibilité ni avenir – « Une fois les cachets absorbés, j’attendrais ma délivrance. Seule. Indépendante de tout lignage et sans lignée. Éternelle. La genèse et le manque. L’apocalypse et son ange. Pour les siècles des siècles. Le point zéro.  »

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion