Éloge de la proie

Auteur : Analis, Dimitri T.

collection :

date de parution : 16 septembre 2005

Essai.

13 × 20 cm. 170 p. 15,20 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-1574-6

Notes, mémoire, journal, aphorismes, Éloge de la proie tient de tous ces genres à la fois. Réflexions sur le temps présent : « Ce nouveau siècle commence exactement comme s’est terminé le précédent  : dans la désinformation et la guerre civile européenne, la bonne conscience américaine, l’incapacité russe et des bouleversements, invisibles au premier abord, en Asie, en Amérique latine et ailleurs » ; réflexions sur la mémoire : « La vie et la mort sont mémoire. Avant de naître, le corps de l’homme porte des millions de signes qui viennent de ceux qui furent avant lui » ; sur les écrivains : « En relisant Albert Camus, je me suis rendu compte, une fois de plus, combien je sentais cet écrivain plus méditerranéen que français. Il a été, comme Samuel Beckett, un étranger dont la France était fière parce qu’il écrivait en français » ; sur la décadence : « La décadence de la pensée et de l’époque qui la porte, commence quand les gens n’accordent pas d’importance à ce qui est dit mais à celui qui le dit. Et la société a vite fait de fabriquer ceux qui doivent dire. La cité n’écoutait pas Socrate parce qu’il n’était pas agréé comme tel ; idem pour le Christ et tant d’autres. La régénération de la pensée – et des pays – se fait avec l’âme des marginaux, après que la société a atteint ses propres limites. » Poète, traducteur, essayiste, Dimitri T. Analis nous livre dans l’Éloge de la proie une parole d’écrivain sur son siècle.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion