Peines capitales

Auteur : Bellefroid, Jacques

collection :

date de parution : 16 août 1989

Roman.

13 × 20 cm. 230 p. 12,15 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-0439-9

– Vous comprenez, il s’agit de pénétrer au cœur du système, et cela sans éveiller le moindre soupçon. Göttingen ne baisse jamais la garde. L’établissement est isolé. L’organisation dispose d’une grille de filtrage très rigoureuse, un programme infaillible. Aucune admission n’est autorisée sans une enquête préalable minutieuse, aucune visite n’est permise sans l’obtention d’un véritable passeport établi par les services d’une bureaucratie tatillonne pour une durée toujours limitée, bref, cher ami, il est à peu près aussi facile de visiter les installations du professeur Göttingen que de pénétrer les mystères de l’au-delà. Tout ceci est indiqué clairement dans le rapport qui est parvenu à l’agence. On nous propose un grand reportage, c’est peut-être l’affaire de notre vie. Vous avez donc compris que si nous nous présentons à la porte de ce qui s’appelle benoîtement une clinique, nous n’entrerons jamais, et s’ils devinent nos intentions, nous courrons alors les plus graves dangers. C’est pourquoi j’ai pensé qu’un cadavre serait bienvenu.
– Un cadavre... ?
– Comme vous dites : un cadavre. Ne pensez-vous pas qu’un cadavre n’éveille pas trop la méfiance ? J’irais jusqu’à dire, qu’à défaut de sentiments plus chaleureux, il attire au moins le respect. [...] Je dois ajouter que j’ai prévu un cadavre assez particulier : il s’agirait d’un suicidé. Vous me suivez ?
– De mieux en mieux : je me tue moi ?même.
– Exactement. Vous avez vite compris.

presse

« Prestidigitateur de haute voltige, démon qui ne pardonne rien à personne, dénonciateur de nos vérités comme de nos mascarades, jouisseur des maléfices qu’il engendre lui-même, pince-sans-rire – on a envie de dire : prince sans rire – Jacques Bellefroid manie le bistouri comme s’il s’agissait d’une épée de mousquetaire, sertie de diamants. »
Alain Bosquet, Le Figaro

« On se laissera dériver avec délectation aux confins de la folie, dans un roman à nul autre pareil. »
Jean-Claude Lamy, France Soir

« Jacques Bellefroid est devenu, en six romans et un recueil de poèmes, le hors-la-loi de la littérature. »
Linda Le, Le Quotidien de Paris

« La littérature est ici en jeu et le lecteur prend un plaisir intense à suivre les règles singulières de ce romancier qui navigue entre Lewis Carroll et Alfred Hitchcock. »
Laurent Lemire, La Croix

« La raison de marcher à fond avec Bellefroid, c’est sa virtuosité à passer d’un genre à l’autre et d’adresser des pieds-de-nez en forme de calembours à la narration chaque fois qu’elle donne l’impression de se prendre trop au sérieux. »
Didier Pobel, Le Dauphiné Libéré

« Peines capitales confirme avec éclat les exceptionnelles qualités de son auteur, redoutable d’habileté pour semer le doute, pour faire du faux avec du vrai et réciproquement. »
Danièle Brison, Dernières Nouvelles d’Alsace

« Peines capitales de Jacques Bellefroid est un roman mi-loufoque, mi-sérieux, d’un humour pince-sans-rire faisant penser invinciblement à Kafka, où l’on voit tomber les mots en cascade, dans une sorte de plaisir jubilatoire de l’écriture. »
Jean-Claude Lebrun, L’Écho du Centre

« Un labyrinthe d’où l’on sort en titubant, piégé par un écrivain légèrement démoniaque. »
André Rolin, Le Canard Enchaîné

« Jacques Bellefroid nous donne avec Peines capitales un roman absolument fascinant, qui saisit d’entrée de jeu comme le ferait un cauchemar glacé. Un pur diamant noir. »
Bernard Le Saux, L’Événement du Jeudi

« Voici , je crois, le meilleur roman de Jacques Bellefroid : une pantomime, brillante et grave comme le plaisir, qui confine à la poésie pure. »
Jean-Marie Le Sidaner, Le Magazine Littéraire

« Jacques Bellefroid est un magicien. Il excelle à nous faire pénétrer dans un monde où l’imaginaire le plus rêvé devient une réalité la plus plausible. »
Joël Schmidt, Réforme

« Pour qui n’avait jamais lu Jacques Bellefroid, Peines capitales sera, certes, une révélation. »
Jacques De Decker, Le Soir

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion