Un prince doit venir

Auteur : Lepère, Pierre

collection :

date de parution : 8 septembre 2011

Roman.

13 x 20 cm. 288 p. 18,25 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-1947-8

Succédant au Ministère des ombres où Pierre Lepère traçait de Nicolas Fouquet le disgracié, un portrait attachant, Un prince doit venir évoque un autre mythe souterrain de notre Histoire, celui du duc d’Enghien.
Après plusieurs tentatives d’assassinat perpétrées depuis le début du Consulat par les jacobins et les royalistes, Bonaparte est averti au début de 1804 (An XII de la République) de la présence à Paris de Georges Cadoudal, le rebelle chouan. Tout prouve qu’il fomente un nouveau complot avec la complicité des généraux Pichegru et Moreau. On annonce aussi l’arrivée imminente d’un prince venu d’Outre-Manche mais c’est en vain que le Premier consul fait surveiller les côtes normandes. Ce n’est donc pas des Bourbons restés en Angleterre et qui ne semblent pas vouloir en bouger que surviendra le péril. Talleyrand suggère alors le nom du duc d’Enghien, le seul prince du sang qui soit demeuré sur le continent. Bonaparte a entendu parler des actions militaires passées du prince, souvent parallèles aux siennes et saluées jusque dans le camp républicain et il doute que ce jeune homme puisse être l’âme d’une conspiration aussi lâche. Finalement, il se laisse convaincre par Talleyrand et la suite de cette ténébreuse affaire constitue l’un des épisodes les moins glorieux de sa trajectoire légendaire. Peut-être fallait-il donner cette victime innocente en gage aux nostalgiques de la révolution et en exemple aux jusqu’au-boutistes royalistes pour parvenir plus haut ? En tout cas, deux mois plus tard, le 18 mai 1804, et sans rencontrer la moindre résistance, Bonaparte devenait Napoléon Ier.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion