La Gifle au goût public

Auteur : Lamarche-Vadel, Gaëtane

collection :

date de parution : 18 octobre 2007

Essai.

13 × 20 cm. 304 p. 22,30 €.

Collection : Les Essais.

ISBN : 978-2-7291-1702-3

La Gifle au goût public est le titre d’un manifeste écrit par les futuristes russes à une époque où les artistes bolcheviques pensaient pouvoir révolutionner les formes sociales et plastiques. Cette énergie créatrice a fait long feu. D’autres attaques, d’autres refondations du (goût) public sont entreprises par des mouvements artistiques européens et américains. Il y a Dada et le Bauhaus, les Happenings et les Events, qui déconstruisent même quand ils les réinventent les formes du goût, du public et même de l’art. Et après ? Sur fond de « déclin du public », longuement commenté par les philosophes, la commande publique a ressurgi augmentée d’un rouage : les médiateurs chargés d’ajuster la création à la réception, ou, au contraire, le public à l’œuvre. Cependant des artistes, partant du même constat, ne se contentent plus de faire œuvre dans un espace public institutionnel et engagent des pratiques artistiques et conceptuelles créatrices de nouvelles façons d’exister avec les autres et avec la ville. Les transformations sociales ne se réaliseront pas sans une révolution des mentalités, celle-ci ne se passera pas d’une reconquête des moyens de la production de la subjectivité non plus que d’une reconception du collectif. Théoriciens et artistes regardent dans le même sens, recherchent, expérimentent les conditions qui contribueraient à construire un monde commun.

les autres ouvrages de Gaëtane Lamarche-Vadel :


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion