La Philosophie au piège de l’Histoire

Auteur : Mengue, Philippe

collection :

date de parution : 15 septembre 2004

Essai.

15 x 23 cm. 368 p. 30,45 €.

Collection : Les Essais.

ISBN : 978-2-7291-1524-1

Une certaine conception du temps et de l’histoire (l’historicisme) aura constitué l’axe organisateur du plan de pensée qui fut commun aux philosophies modernes et d’avant-garde. Les maîtres de l’historicisme (principalement Hegel et Heidegger) ont piégé la philosophie en annulant sa destination anhistorique (il n’y a pas d’histoire de la philosophie) et lui ont permis de colmater le « trou » de la métaphysique (Lacan) par une politique du progrès et de la révolution (permanente ou non). L’auteur explore les conséquences théoriques qu’entraîne ce changement de perspective : d’abord une théorie de la pensée comme faillée (dont le modèle fut fourni par Pascal), déchirée en ordres de rationalité pluriels, hétérogènes et irréductibles. Ensuite, une réévaluation de la démocratie en tant que régime se sachant reposer sur la béance du savoir de ce que doit être la société. Interrogeant le plan de pensée doxique propre au politique et son rapport au plan d’immanence de la pensée philosophique, Philippe Mengue tente de tracer, à partir des deux œuvres majeures que sont à ses yeux celles de Deleuze et Lacan, une ligne de réflexion qui se voudrait intempestive et positive par rapport à notre actualité.

les autres ouvrages de Philippe Mengue :


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion