Une jeunesse inventée

Auteur : Romano, Lalla

Traducteur : Giraudon, Philippe

collection :

date de parution : 24 août 1992

Roman traduit de l’italien par Philippe Giraudon.

13 × 20 cm. 296 p. 15,20 €.

Collection : Latitudes.

ISBN : 978-2-7291-0838-0

L’amour est à réinventer – mais la jeunesse  ? En 1979, quinze ans après La Pénombre et sa quête de l’enfance obscure et merveilleuse, Lalla Romano part à la recherche du Turin des années vingt, de sa vie d’étudiante hésitant encore entre la peinture et la littérature. Mais plus encore que l’Italie fasciste, ou l’histoire d’une vocation, c’est le monde de toutes les jeunesses qu’elle redécouvre. Pour reconstituer ce monde disparu, elle remet à jour tous les vestiges précieux d’une vie : non seulement le trésor des souvenirs, mais aussi les notes intimes, les premiers poèmes, les lettres où l’on entend les voix d’amitiés et d’amours qui se découvrent, et jusqu’à une extraordinaire ébauche de roman où ce chef-d’œuvre de la maturité de l’écrivain se révèle déjà prévu, déjà reflété. Car ce collage fascinant restitue non seulement l’essence troublée, tragique, de la jeunesse, mais aussi la profondeur formatrice de ces années qui sont comme le miroir de toute la vie à venir. Une Jeunesse inventée nous rend tangibles les conflits et les incertitudes d’un âge où l’être est comme un beau et fragile reflet – sans oublier cependant le trouble envahissant, la naissante certitude, de la présence et du désir : « Que vas-tu penser de moi, toujours à te parler de mon mal, alors que je sens mon corps s’épanouir, joyeux, à chaque heure de la vie, comme une jeune fleur... »

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion