La Pénombre

Auteur : Romano, Lalla

Traducteur : Giraudon, Philippe

collection :

date de parution : 24 août 1992

Roman traduit de l’italien par Philippe Giraudon.

13 × 20 cm. 238 p. 15,20 €.

Collection : Latitudes.

ISBN : 978-2-7291-0837-3

Une femme revient sur ses pas. Comme chacun de nous a pu rêver de le faire, ou le faire en rêve : revisiter la ville de son enfance, retrouver dans les rues l’ombre des disparus familiers, inaccessibles, bien-aimés. Lalla Romano a entrepris cette quête, peu après la mort de sa mère – « Mais à Ponte Stura, j’ai voulu ne retrouver que ma mère d’alors, oublier la fin. J’ai évité, si je le pouvais, de dire que ma mère était morte ». Car qu’est-ce que la mort, sinon un simple fragment de ce temps retrouvé, un fil ténu dans la trame indéfectible de la mémoire ? Paru en 1964, ce roman s’impose comme une oeuvre majeure sur le temps, dans la lignée revendiquée de Proust, aussi bien qu’une extraordinaire évocation de l’Italie au début de ce siècle, où des personnages étranges et truculents évoquent à tout moment Fellini. Mais que la mère apparaisse, en dentelle blanche, malade, bouleversante de beauté, et c’est à Visconti que l’on pense – et ce roman de la mémoire prend sa véritable dimension : celle d’un merveilleux livre d’amour.

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion