Femmes en noir

Auteur : Andrade, Eugénio de - Sibertin-Blanc, Claude

Traducteur : Auscher, Christian

collection :

date de parution : 30 novembre 1988

Album traduit du portugais par Christian Auscher.

15 photographies.

Texte de João Fatela.

21 × 29,7 cm. 56 p. 20,30 €.

Hors collection.

ISBN : 978-2-7291-0357-6

Les Mères noires du Portugal

« “Elles sont les Mères, ces femmes que Goethe situaient hors du temps et de l’espace, antérieures au Ciel et à l’Enfer, bien vieilles, bien terreuses, les yeux perdus et vides, ou vifs comme des braises attisées. Solitaires ou innombrables, les voici devant toi, graves, silencieuses, presque solennelles dans leur immobilité ; elles ne savent plus qu’elles furent la première rosée de l’homme et sa première lumière.” Ces Femmes en noir d’Alentejo (province au sud du Portugal) dont parle avec une si belle éloquence le poète Eugénio de Andrade, Claude Sibertin-Blanc, refusant l’anecdote les a photographiées avec respect et pudeur. Ridés derrière le vêtement noir, ces visages, ces corps, traduisent davantage une suspension du temps que sa fuite ou sa fin dans la vieillesse. Comme figées dans un présent éternel, ces femmes du Portugal, enracinées dans la terre qui les a vues naitre, sont bien plus cependant que les images d’un folklore national. C’est ce plus, “hors du temps et de l’espace”, qui permet à Eugénio de Andrade de les nommer des “Mères”. Afin cependant, de ne pas perdre de vue la nature de cet environnement, on pourra lire les pages éclairantes de Joao Fatela qui concluent le livre. L’auteur y analyse l’usage, la tradition et la signification du costume noir des femmes portugaises. »

Patrick Kéchichian, Le Monde des livres

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion