Albrecht Dürer

Le songe du docteur et de la sorcière

Auteur : Makowski, Claude

collection :

date de parution : 3 mai 1999

Essai.

18 ill. coul., 83 ill. noir.

22 × 28 cm. 131 p. 40,55 €.

Hors collection.

Coédition avec les Éditions Slatkine.

ISBN : 978-2-7291-1268-4

Homme d’images – sa mère fréquenta dans sa jeunesse des peintres aussi célébrés aujourd’hui que Jules Pascin, Pierre Bonnard, André Derain ou Maurice de Vlaminck, pour certains desquels elle posa, puis qu’elle collectionna avec discernement et peu de moyens – Claude Makowski fut parmi les cinq fondateurs du Cercle de Mac-Mahon, creuset exigeant de la cinéphilie de la fin des années cinquante à Paris. Administrateur des Cahiers du cinéma, il travailla directement avec Joseph Losey, Fritz Lang ou Orson Welles et fit découvrir au monde entier un metteur en scène d’origine arménienne d’une très profonde originalité : Serge Paradjanov. Il construisit et programma (jusqu’en 1969) un cinéma d’art et d’essai devenu légendaire (aujourd’hui remplacé par un magasin de produits surgelés...)  : Le Dragon à Saint Germain des Prés. Producteur de courts métrages d’art : Dessins et Merveilles (sur les dessins de Victor Hugo) ou Le Regard Picasso (Lion d’or à Venise en 1967) ; coscénariste et coproducteur, avec la réalisatrice Nelly Kaplan, de l’inoubliable film-culte qu’est devenu La Fiancée du Pirate ; scénariste et metteur en scène d’une hilarante comédie policière intitulée Il faut vivre dangereusement en hommage un peu provocateur au grand Friedrich Nietzsche, il produit en 1990 une comédie-bouffe d’inspiration surréaliste de nouveau signée Nelly Kaplan : Plaisir d’amour, qui participe à de nombreux festivals internationaux. Poursuivant parallèlement depuis une décennie, dans le silence fervent des bibliothèques, des travaux de recherches iconographiques sur Dürer et les peintres graveurs de son entourage, Claude Makowski nous offre une étude approfondie – nouvelle approche, véritable enquête à suspense – sur deux gravures du maître nurembergeois qui devrait rencontrer l’intérêt (peut-être la polémique ?) ou l’assentiment des spécialistes que passionnent l’oeuvre d’Albrecht Dürer, mais aussi, espérons-nous, inciter à la curiosité les amateurs de ces images d’inspiration allégorique qu’ils ont pu admirer sans toutefois pouvoir en déchiffrer le sens caché ou encore incomplètement éclairci.

presse

« Scénariste, metteur en scène et producteur entre autres d’un court-métrage sur les dessins de Hugo et du célèbre Regard Picasso, Claude Makowski décrypte deux gravures de Dürer ... Procédant par confrontations avec des œuvres de l’époque, il nous donne à voir autrement la fantastique sorcière qui chevauche une roue à l’envers et ce dormeur qui serait un alchimiste inspiré par le diable. Passionnant. »
France Huser, Le Nouvel Observateur

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion