La Joie n’est pas mon métier

Auteur : al-Maghout, Mohamed

Traducteur : Laâbi, Abdellatif

collection :

date de parution : 6 juin 2013

Poèmes traduits de l’arabe (Syrie) et présentés par Abdellatif Laâbi.

Bilingue.

11,5 x 16,5 cm. 192 p. 7 €.

Collection Orphée n°111

ISBN : 978-2-7291-2035-1

Mohamed al-Maghout (Muhammad al-Māghūt, 1934-2006).
Si le poète syrien dont, dès 1959, le premier livre retient l’attention (La Tristesse au clair de lune) a cédé le pas au dramaturge, ce n’est qu’après avoir imposé à la « malformation du monde » en convulsions l’évidence renouvelée de la parole comme révélation du vrai, donc de l’erreur. Il est par essence le poète imprécateur, qui, écrit-il, « ne trouve dans tout cet Orient / nul promontoire / où planter le drapeau de ma soumission ». Poésie de combat, comme le fut celle d’un d’Aubigné, d’un Majrouh, l’oeuvre d’al-Maghout crie le refus de l’avilissement en un temps où l’errance s’érige en loi, refuge, arrachement qui fait que « même si je tombais de ma chaise au café / je ne toucherais pas terre d’ici à des milliers d’années ».

mots associés


mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion