Amina Saïd

Amina Saïd est née en 1953 d’un père tunisien et d’une mère française à Tunis (Tunisie), où elle a commencé très jeune à écrire de la poésie en français. Après des études de littérature anglophone à la Sorbonne, elle enseigne un temps à la faculté des Lettres de Tunis, avant de s’installer à Paris tout en faisant de fréquents séjours dans le pays de sa naissance. Elle s’oriente ensuite vers le journalisme. La rencontre avec le grand écrivain philippin F. Sionil José, membre-fondateur du Pen Club des Philippines, l’incite à traduire de l’anglais plusieurs de ses œuvres (nouvelles et romans).
Au fil du temps, elle a elle-même publié une douzaine de recueils de poèmes et deux livres rassemblant des contes de Tunisie. Ses poèmes sont traduits en plusieurs langues, dont l’espagnol et l’anglais, et sont présents dans de nombreuses anthologies et en revues. Elle a un temps animé des ateliers d’écriture et a été membre de jurys de poésie. Elle participe à des festivals de poésie et à des rencontres littéraires.

La Différence a publié d’elle  : Marcher sur la terre, en 1994 Gisements de lumière, en 1998 De décembre à la mer, en 2001 ; La Douleur des seuils, en 2002 et Au présent du monde, en 2006.

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion