Fernando Pessoa

Fernando Pessoa naît à Lisbonne le 13 juin 1888. Son frère décède lorsqu’il a cinq ans et, entre 1896 et 1905, il vit à Durban, en Afrique du Sud, où le second mari de sa mère exerce les fonctions de Consul. De retour au Portugal, il ne quitte guère Lisbonne, où il meurt le 30 novembre 1935, pauvre et méconnu du grand public, malgré son rôle incontesté de chef de file du modernisme portugais et l’importance, qualitative et quantitative, de ses collaborations aux revues littéraires de l’époque.

De son vivant, Fernando Pessoa n’a publié que peu de livres ; des dizaines de volumes ont vu le jour depuis sa mort.

Traduits un peu partout dans le monde – La Différence a entamé la publication de ses Œuvres Complètes, interrompue à la suite des changements de législation dus à la « Directive européenne relative à la durée de protection des œuvres littéraires et artistiques » mais qui reprendra en 2005 –, sujets de thèses universitaires et de commentaires savantissimes, les textes de Pessoa prennent petit à petit la place qui est la leur dans la littérature du XXe, siècle  : une des premières.

La Différence a publié :

de Fernando Pessoa :

Le Banquier anarchiste, 1983, quatrième édition 2000  ;

Erostratus, essai sur le destin de l’œuvre littéraire suivi de Le Fleuve et l’écho, par Claude Michel Cluny, 1987, deuxième éd. 1991 ;

Œuvres complètes I : Proses, 1988 ; Œuvres complètes III : Poésies et proses de Álvaro de Campos, 1989 ;

Œuvres complètes IV : Poèmes de Alberto Caeiro, 1989. .

sur Fernando Pessoa

Fernando Pessoa-Le théâtre de l’être, 1985  ; Fernando Pessoa poète pluriel 1985 ;

Pessoa en personne, 1986 ; Fernando Pessoa ou la métaphysique des sensations, 1988.

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion