Mohammad Mokri

Homme de lettres, linguiste et poète, ethnologue et historien, Mohammad Mokri, né en 1921 à Kermanchah, est l’auteur de nombreux ouvrages qui apportent un éclairage précieux sur l’histoire et la culture de l’Iran. Il participe à la nationalisation du pétrole et fonde en 1947 l’Éducation des tribus et des nomades de l’Iran, pour favoriser l’alphabétisation et préserver les cultures locales. Tout en enseignant à l’université de Téhéran, à l’École militaire et à l’École des Beaux-Arts, il devient, en 1952, directeur général au ministère de l’Éducation nationale. Directeur de recherche au CNRS, à Paris, il est nommé après la révolution iranienne de 1979, ambassadeur plénipotentiaire de l’Iran à Moscou et en Mongolie. Après s’être opposé au régime monarchique, il manifeste son désaccord avec le nouveau pouvoir en place. On le nomme haut conseiller international au ministère du Pétrole tout en cherchant à le supprimer. Il vit en France depuis 1989.

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion