Frigyes Karinthy

Frigyes Karinthy (1887-1938) fut une des grandes figures du Budapest des années 20-30. À quinze ans, il parodie Jules Verne qu’il admire, en écrivant Voyage de noces au centre de la terre. À dix-neuf ans, il publie régulièrement des chroniques, des nouvelles et des poèmes. Dès 1909, il atteint la célébrité et fréquente les cafés littéraires où une cour l’entoure chaque jour à sa place d’habitué. En 1912, il publie un recueil de pastiches... féroce, irrésistible, imitant les tours et les tics des œuvres de ses concitoyens et d’auteurs aussi réputés qu’Oscar Wilde, Ibsen, Zola, Pirandello. Devenu une véritable vedette, les éditeurs s’arrachent ses œuvres dans les années 1910-1930. Journaux, revues et périodiques se le disputent, tandis qu’il écrit des romans (Danse sur la corde, Capillaria, Voyage à Farémido), des pièces de théâtre et de nombreuses nouvelles. En 1936, atteint d’une tumeur au cerveau, il est opéré à Stockholm par le meilleur spécialiste du moment, grâce à une souscription nationale. Il raconte sa maladie dans Voyage autour de mon crâne. Il meurt deux années plus tard d’une attaque cérébrale.

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion