Mohammed Dib

Mohammed Dib, né en 1920 à Tlemcen, en Algérie et mort le 2 mai 2003 à La-Celle-Saint-Cloud, est un des grands écrivains de langue française. Installé en France depuis 1959, il fut l’ami d’Aragon, de Guillevic. Aragon écrivait en préface à son recueil Ombre Gardienne : « Le singulier de l’affaire c’est qu’ici je ne me trouve point devant une poésie traduite, les mots sont les nôtres, les miens. » Poète – Prix Stéphane Mallarmé –, romancier – Grand prix du Roman de la Ville de Paris –, essayiste, auteur de nouvelles, de contes et de pièces de théâtre, son œuvre, vaste et intense, a été couronnée par le Grand prix de la Francophonie de l’Académie française.
La Différence a publié de lui : L’Enfant-Jazz, 1998 ; Le Cœur insulaire, 2000 ; Feu beau feu, 2002 ; Les Terrasses d’Orsol (2003).

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion