Alain Bosquet

Poète, romancier, essayiste, critique, traducteur, Alain Bosquet, né en 1919 et mort en 1998, a entretenu, pendant les quinze dernières années de la vie de Marlène Dietrich, une curieuse relation avec l’inoubliable « impératrice rouge ». Il en donne un portrait où splendeur et détresse, franchise et sévérité prennent un relief singulier.

La Différence a publié de lui : Engel Pak, les bonheurs de l’abstrait (1978) ; 21 natures mortes ou mourantes (1978) ; La Poésie française depuis 1950, une anthologie (1979) ; Trois peintres russes à Paris – Blond, Krémègne, Pougny (1980) ; Effacez-moi ce visage – 34 poèmes pour Francis Bacon (1990) ; Dado (1991) ; La Russie en lambeaux (1991) ; Marlène Dietrich, un amour par téléphone (2e éd. 2002) ; Poèmes de la 22e année (1992) ; Où sont les belles guillotines ? (1994) ; Bronze, marbre, Ipoustéguy (1995) ; Pour le plaisir (2002).

les ouvrages de cet auteur :




mentions légales | SPIP | webdesign et développement CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0 | s'inscrire à la liste de diffusion